2012 – Projet N°15/23

2012 : la conception d'un camp militaire

Jean-Pierre MADELAINE nous raconte.

En 23 ans et des poussières, ARCHI-FACTORY a eu maintes fois l’occasion de candidater pour décrocher des marchés publics, toujours en privilégiant des typologies de bâtiments correspondant à ses compétences et son savoir-faire.

Ces candidatures n’ont jamais rencontré le succès escompté : bien que challengée en permanence dans le cadre de concours privés, ARCHI-FACTORY n’a franchi qu’une fois le stade de la présélection de candidature pour être admise à concourir dans un cadre de marché public… et remporter la compétition avec une posture audacieuse.

Voici l’histoire …

2012 / Affaire 0494 – DAPSA – Chanteau (45)

Le camp militaire de Chanteau est une installation stratégique majeure, qui constitue la base centralisée du Service de Santé des Armées (SSA), sur laquelle est notamment implantée la Pharmacie Centrale des Armées.

La démarche engagée par la Direction des Approvisionnements en Produits de Santé des Armées (DAPSA) pour la restructuration de ce site militaire implique une réflexion à de multiples échelles, et s’articule autour de 4 interventions majeures :

  • La réorganisation totale des flux sur le site, notamment par une modification du flux PL et le développement des circulations douces,
  • La valorisation d’un aménagement écologique et paysager du site,
  • La réhabilitation de bâtiments existants implantés le long de l’« Axe Majeur » du site,
  • La construction d’une plate-forme logistique d’environ 17.800 m² présentant une identité architecturale forte, destinée au stockage des matériels et fournitures de santé dont la logistique est assurée par la DAPSA. De la lame de scalpel aux containers d’IRM mobiles ou aux hôpitaux de campagne pouvant être déployés sur les sites d’opérations à l’étranger, la gamme de produits stockée est large !

Après plusieurs lectures de l’énorme programme auquel nous devons répondre, un malaise s’ancre profondément dans l’équipe : certes, le projet est ambitieux et passionnant, et pourtant, nous avons l’impression que les orientations d’aménagement vont en dépit du bon sens, et que le programme nous fait concevoir un projet à l’envers du fonctionnement logique que nous analysons.

Nous partageons nos doutes avec Thierry PINCHINNOT et Alain BREUGNOT, nos partenaires chez GAM INGENIERIE, et prenons ensemble la décision engagée de ne pas respecter le programme, et de concevoir le projet « comme nous le sentons ». Nous prenons ainsi un vrai risque : si notre démarche conceptuelle n’est pas comprise par le jury, nous nous exposons à une réponse hors sujet.

Cette prise de risque nous conduit au succès : nous remportons la consultation et sommes félicités par l’Etat Major du camp pour avoir su expertiser et remettre en cause le programme. 

Notre projet fonctionne donc à l’envers de la demande initiale : l’Axe Majeur du site, qui devrait en constituer l’entrée à sens unique, devient une sortie, ce qui nous permet de mieux sécuriser les flux, sans les croiser. Ces flux remaniés permettent de desservir, dès l’entrée sur le site, des espaces de stationnement qui se seraient retrouvés en sortie. Enfin, la plate-forme logistique adopte un fonctionnement optimal auquel elle n’aurait pu prétendre sans cette inversion des flux.

L’architecture de la plate-forme met en valeur un ensemble tertiaire en courbe bas et très étiré, constituée par une structure bois fermée par une couverture cintrée vert-cuivre.

Depuis l’entrée principale de ce volume, une longue galerie conduit vers le volume technique du stockage, en amont duquel sont abrités les locaux sociaux. Les espaces de stockage, très cloisonnés et spécifiques, correspondent aux multiples besoins de la DAPSA : stockage sous tension de matériel calibrés, stockage de matériels de haute sensibilité, réception de matériels en retours d’opérations nécessitant une décontamination… Ils offrent des conditions de travail exceptionnelles, avec la mise en œuvre d’une structure mixte béton / bois et un éclairage naturel confortable et agréable.

Plusieurs bâtiments existants dans le camp sont également transformés dans la cadre du projet.

L’Axe Majeur réhabilité intègre la création d’une circulation abritée pour les piétons et 2 roues de plus de 300 m de long.

Sous la conduite de Lionel BOUVET (+), qui représente le Maître d’Ouvrage ESID de Rennes, et de Martin POULAUD, Ingénieur d’Affaires chez GAM INGENIERIE, le projet d’ensemble est livré mi-2015.

Jean-Pierre MADELAINE

Les personnes marquées (+) sont décédées.

Quelques visuels du projet

Découvrez ci-dessous et en images le projet : 

dapsa plateforme logisitique militaire chanteau
dapsa plateforme logisitique militaire chanteau

Découvrez nos autres projets