2008 – Projet N°11/23

2008 : direction l'ouest !

Jean-Pierre MADELAINE nous raconte.

Au début des années 2000, un grand chantier structurant démarre à Brest. Une nouvelle aérogare esquisse progressivement sa forme de raie-manta dans le paysage. Elle sera mise en service en décembre 2007.

La restructuration de la plate-forme aéroportuaire a pour corollaire le développement d’une nouvelle zone d’activités, au lieu-dit Prad-Pip (et non Brad Pitt, comme on l’a de très nombreuses fois entendues pendant l’étude de ce projet !).

Rattachée à la commune de Guipavas, cette zone est traversée par la RN12 (4 voies Brest > Rennes), qui défini un secteur Sud dédié à l’activité artisanale, et un secteur Nord, attenant à l’aéroport, à vocation tertiaire.

Jean-Pierre LE CAER, qui a cédé FACET INDUSTRIE, se positionne en investisseur et s’associe à la SEMPI (Société d’Economie Mixte de Portage Immobilier, dont Michel FUNEL est Directeur Opérationnel) pour implanter l’ensemble tertiaire AEROPOLE. Initialement constitué de 4 bâtiments portant des noms d’aviateurs illustres, seuls deux seront finalement construits : le SAINT-EXUPERY (2008) et le LINDBERGH (2010)

2007 / Affaire 0273 – S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT – Guipavas (29)

Le projet global comprend 4 bâtiments d’angle implantés en alignement sur les voies. L’objectif recherché est de constituer un îlot urbain de grande échelle, privilégiant une organisation introvertie des espaces de stationnement afin de limiter leur impact visuel, tout en mettant en valeur l’architecture des bâtiments implantés au plus près des espaces publics. Conçus suivant une démarche environnementale, les bâtiments sont organisés sur la base d’un plan en « L » asymétrique, composé d’une aile longue et d’une aile courte perpendiculaires, communiquant par l’intermédiaire d’un « noyau » regroupant les espaces de circulation et les espaces techniques. Basé sur un développement de chaque bâtiment en R+3, à l’exception du SAINT-EXUPERY, qui présente un impact urbain plus important et est développé partiellement en R+4, l’ensemble représente environ 10.000 m² de surface développée.

L’architecture du projet met en œuvre des panneaux de béton lisse préfabriqués et d’importantes surfaces vitrées, dématérialisant notamment les angles externes des volumes.

Des brise-soleils renforcent l’horizontalité des façades. Initialement prévus en bois, ces éléments sont finalement fabriqués en aluminium laqué d’une impression qui imite parfaitement le veinage du bois. Ce matériau qui ne craint pas l’ambiance saline et venteuse du site est également utilisé pour englober les escaliers d’issues de secours aux extrémités des ailes.

Pour ARCHI-FACTORY, ce projet est synonyme de 2 grandes premières :

  • Il s’agit d’une part du premier projet développé à l’agence par Bruno CECCHELLI, dont le talent contribuera largement au développement d’ARCHI-FACTORY jusqu’en 2018.
  • Il s’agit d’autre part du premier projet développé par ARCHI-FACTORY au moyen du logiciel REVIT. A cette période, pourtant, la généralisation du BIM est encore loin. Après 2 projets sous REVIT, ne pouvant plus communiquer avec nos parties prenantes et face à la complexité de la tâche et les bugs du logiciel, nous avons considéré que la filière n’était pas mûre et nous avons remisé cet outil jusqu’en 2010.

Ce projet constitue une référence tertiaire majeure d’ARCHI-FACTORY.

Jean-Pierre MADELAINE

Quelques visuels du projet

Découvrez ci-dessous et en images le projet : 

S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (7)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (1)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (6)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (4)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (5)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (3)
S.C.C.V. BUREAUX BREST AEROPORT batiments bureaux guipavas brest (2)

Découvrez nos autres projets