1999 – Projet n°2 / 23

Retournons en 1999 . . .

Jean-Pierre MADELAINE nous raconte.

Un froid jour de Novembre 1998 . . . ARCHI-FACTORY a 9 mois d’existence.

Pendant cette première année, l’agence a migré de mon appartement d’étudiant, Rue de Lorraine à NANTES, pour le quartier de Saint-Goustan à AURAY. Les locaux, superbes, ont vue sur la Rivière d’Auray, sur le port et la Place Saint-Sauveur. L’agence n’y restera qu’un an.

J’y accueille, pour un premier contact, Jean-Pierre LE CAER, le dirigeant fondateur de la société brestoise FACET INDUSTRIE (qui deviendra par la suite FACET INGENIERIE), contractant général.

Cette rencontre est absolument majeure pour le développement d’ARCHI-FACTORY : de 1999 à 2007, ARCHI-FACTORY va accompagner le développement de la quasi-totalité des projets construits par FACET INDUSTRIE, au rythme moyen d’un dépôt de Permis de Construire par mois. L’intensité de cette activité fait « décoller » la présence d’ARCHI-FACTORY dans le Grand-Ouest.

Notre binôme est tellement inséparable que pour certains Maîtres d’Ouvrage réguliers, nous devenons « Les Jean-Pierres ».

Cette relation de confiance, immédiate et inébranlable, qui perdure encore aujourd’hui, s’est installée grâce à un premier projet dont le Permis de Construire a été délivré début Février 1999, tel un cadeau pour le premier anniversaire d’ARCHI-FACTORY.

1999 / Affaire 0023 – SCI AUGUSTIN PEGASE – Guipavas (29)

Le projet est implanté en bordure de la Rue Augustin Fresnel, nouvelle voie créée dans le ZI de Kergaradec, sur la commune de Guipavas.

Le projet est composé de deux bâtiments :

  • Un bâtiment d’activité simple de 1.730 m², comprenant une zone de stockage et une surface commerciale ERP, dédiées aux activités de l’entreprise AMS, dirigée par Gérard ALLAIN,
  • Un bâtiment tertiaire de 630 m² dédié au CABINET PEGASE, jeune agence immobilière d’entreprises fondée par Jean-Pierre LE CAER et Olivier COUSTAING, qui y abrite ses locaux et une pépinière d’entreprises. En 2003, ce bâtiment sera étendu de 180 m² par ARCHI-FACTORY (Affaire 0149).

A l’époque, pas de 3D ! Les perspectives coniques sont « dessinées » sous AutoCAD comme à la table à dessin !

Ce projet met en œuvre des habillages initialement prévus en bois. Pour assurer leur pérennité, ces éléments ont finalement été réalisés . . . en métal laqué d’un veinage de bois. L’excellente qualité du produit fait encore aujourd’hui illusion.

Jean-Pierre MADELAINE

Quelques visuels du projet

Découvrez nos autres projets